Casting

DES ELFÉES DU PLUS BEL EFFET

L’idée lui trotte dans la tête depuis un moment déjà. Il faut dire que Carole Touzet a toujours aimé les elfes. D’où le nom donné à l’entreprise qu’elle a créée il y a tout juste un an : l’atelier d’elfée. Lequel donne vie à des maquillages artistiques chez les petits comme chez les grands. « Des personnages imaginaires qui transforment les gens », explique cette artiste-artisan qui a eu envie de donner vie à elfée, son personnage de prédilection. « J’aime cet univers mais je ne me sentais pas de lui donner vie toute seule. Alors au fil de l’eau, j’ai pensé que nous pourrions être plusieurs. » Elle rencontre alors Frédérique Regnaud, de l’atelier d’Amaryllis à Dompaire, avec qui elle réalise des croquis de costumes. Les deux femmes s’entendent à merveille et créent ainsi quatre personnages ; une elfée par saison.
Comme le hasard fait bien les choses, leur chemin croise celui de trois autres drôles de dames : la photographe et meilleure portraitiste de France NoëllaBarras, la coiffeuse spinalienne Karine Lacroix et la créatrice de chaussures de Basse-sur-le-Rupt Claire Choffel. Des Vosgiennes, comme elles, prêtes à se lancer dans cette aventure originale qui n’attend plus qu’une chose : des modèles !

D’où le casting proposé ce samedi après-midi chez Vilair-Scherr et ouvert à toutes celles qui seraient intéressées par ce projet qui va se dérouler sur plusieurs mois, pour mieux aboutir à une exposition. « Des photos prises au fur et à mesure des étapes de transformation et dans un contexte naturel, suivant les saisons », explique Noëlla Barras qui compte soumettre quelques essais en studio aux hypothétiques elfées. Une blonde aux yeux clairs pour le printemps, une rousse aux yeux verts pour l’automne, une métisse ou une Africaine pour l’hiver et une brune aux yeux foncés pour l’été sont ainsi recherchées. « Autant dire que le casting est ouvert à tout le monde », sourit Carole Touzet qui a également déposé un dossier auprès de l’organisation du festival des Imaginales, qui se déroulera fin mai. « Nous pourrions déjà présenter quelques photos mais nous pourrions aussi avoir la présence de deux personnages sur place et les transformer lors du festival. Il est en effet difficile d’en envisager plus, car la création des costumes va prendre du temps », explique encore Carole Touzet qui imagine, pourquoi pas, son projet se décliner sur l’édition suivante du festival spinalien dont la réputation n’est plus à faire. La volonté de ce quintet féminin plein de ressources est farouche. Reste à obtenir une réponse des organisateurs du festival. Ce qui ne saurait tarder.
Le projet est pour autant lancé. « Car quoi qu’il advienne, nous ferons quelque chose », conclut NoëllaBarras qui n’a pas manqué de créer l’événement sur sa page FaceBook.
Casting ce samedi 23 février à partir de 14 h au magasin Vilair-Scherr, rue Paul-Doumer. Ouvert à toutes.

La maquilleuse Carole Touzet (à gauche) est à l’initiative de ce projet. Elle a trouvé un écho favorable auprès de la photographe Noëlla Barras et de trois autres artistes-artisans.
/// Vosges Matin du 22 février 2013 Journaliste : E.M.-B.

Au profit de la SPA

une aide qui tombe vraiment pile poil(s)

Ambiance inhabituelle hier, au magasin Vilair-Scherr de la rue Paul-Doumer. Pour accéder au comptoir, il fallait en effet contourner un gros, très gros tas de… croquettes ! Au thon, au poulet, au bœuf, pour chien ou pour chat, il y en avait pour tous les goûts et cela donnait, en cette heure matinale, le sourire à tout le monde.

Expo CORA Remiremont

A commencer par les représentants de la SPA vosgienne, venus de Brouvelieures récupérer cette précieuse cargaison qui va leur permettre de respirer un peu en cette période où le refuge est archi-plein.
Une belle quantité de nourriture que les bénévoles doivent à Noëlla Barras, photographe estampillée portraitiste de France, bien évidement soutenue dans son idée par le patron de la boutique. « J’ai toujours eu envie de faire une action au profit de la SPA car j’adore les animaux », explique la jeune femme qui s’est inspirée d’une opération menée par un de ses amis dans le Pas-de-Calais. Le principe de « Mon chien est une star » est simple : amener un sac de croquettes de 10 kg (ou plus !) en échange d’une séance photo et d’un agrandissement gratuits. L’occasion d’un joli souvenir de son animal de compagnie ou encore d’un portrait de famille pour ceux qui avaient envie de poser avec lui. « J’ai eu pas mal de monde les mercredis, avec les enfants », confie Noëlla qui a ouvert les portes de son studio pendant un mois aux chiens, chats mais aussi lapins « et même un rat et des serpents ! », sourit la photographe d’ordinaire plus habituée aux humains.

Expo CORA Remiremont

A raison d’une demi-heure avec chacun d’eux (sans compter le coup d’aspirateur qui va bien derrière pour faire place nette avant l’arrivée du suivant !), Noëlla a vu défiler 130 maîtres et a ainsi récolté une tonne et demie de croquettes qui seront vite englouties quand on sait que le refuge en consomme 200 kg par jour. « Quand on pense au prix du kilo, on apprécie vraiment », note Andrée Rogovitz, vice - présidente de la SPA qui voit en cette action « un acte très généreux et fort bien fait. Avec mise en scène, changement de décor… Un service comme pratiqué en tout temps », se félicite encore la bénévole qui s’est volontiers prêtée au jeu, elle aussi.

Parmi les 130 maîtres qui ont participé à l’opération « Mon chien est une star », Emilie, venue avec Cannelle. (Photo Noëlla BARRAS)
La photographe Noëlla Barras a mené cette action au profit de la SPA et leur a remis, hier, une tonne et demie de croquettes. (Photo Philippe BRIQUELEUR)
/// Vosges Matin du 03 aout 2012Journaliste : E.M.B

C’est pas bête !

Animaux stars au service de leurs pairs

Elle aime les animaux, et, pour eux, elle en fait des tonnes. Tout au moins une tonne.
Une tonne de croquettes pour chiens ou chats, c’est ce qu’a déjà réussi à récolter NoellaBarras, photographe professionnelle travaillant chez Vilair-Scherr. La jeune femme caressait depuis deux ans l’envie de mettre son talent de photographe (elle est portraitiste de France, ce qui n’est pas rien) au service d’une bonne cause animale.
« Je ne savais pas trop comment faire. Au départ, j’ai pensé organiser un concours, mais j’ai finalement laissé tomber, le côté le plus beau chat, le plus beau chien ne me plaisait pas plus que ça. J’ai finalement opté pour une formule qu’un collègue a mise en place avec succès dans le Nord-Pas-de-Calais. »

Expo CORA Remiremont

Une formule il est vrai plus sympa qui a vite remporté l’adhésion d’autres amoureux des animaux de compagnie. Une bonne centaine à ce jour, et ce n’est pas fini. Le principe, fondé sur l’échange, est simple :Noella propose d’offrir une séance photo et un agrandissement en échange d’un sac de 10 kilos de croquettes. L’animal est évidemment le cœur du sujet. Il peut être le seul sujet de la séance de shooting (c’est mieux que le portrait officiel du nouveau président de la République, promis), ou bien être invité à poser avec un ou plusieurs membres de la famille. Jusqu’ici, Noella a surtout eu à immortaliser des chiens et des chats. « Mais le projet est ouvert aux autres animaux de compagnie, y compris aux NAC. Hormis les chiens et les chats, je n’ai eu qu’un rat et un lapin pour modèles jusqu’ici » sourit la jeune femme qui n’a pas manqué de présenter son mignon Jack Russel Baltique sur le compte Facebook qu’elle a créé spécialement («mon chien est une star »). En attendant d’obtenir l’agrandissement du cliché qu’ils auront sélectionné, les propriétaires d’animaux qui se sont pris au jeu peuvent apparaître sur cette page s’ils le souhaitent. Le recours à ce réseau social a d’ailleurs largement favorisé le buzz : « Les gens échangent et communiquent sur l’événement, commentent les photos… »
L’opération généreuse initiée par Noella doit prendre fin le 22 juin. Mais la jeune femme n’exclut pas de prolonger l’expérience d’une semaine. « J’ai encore des demandes de séances tous les jours » sourit-elle en consultant sa boîte mail. Ah, tiens, une chatte bizarrement nommée « Le Chat » vient de prendre rendez-vous pour un shooting mardi après-midi… Plus il y aura de stars à passer par le studio de la rue Paul-Doumer, plus il y aura de croquettes à livrer au refuge SPA de Brouvelieures où des chiens et des chats n’ont provisoirement pas la chance de profiter de l’amour de maîtres aussi fidèles qu’ils peuvent l’être, eux.
Contact : chez Vilair-Scherr, rue Paul-Doumer ou « mon chien est une star » sur Facebook.

Photographe portraitiste, Noella a choisi de mettre son talent au service des animaux. Avec la complicité des maîtres de “stars”.
/// Vosges Matin du 15 juin 2012

Opération "mon chien est une star"

/// Vosges Télévision diffusion du 20 juin 2012

MON CHIEN EST UNE STAR !

Mon Chien est une Star ! Vous avez un chien, un chat ou un NAC il posera avec vous ou vos enfants devant mon objectif contre un sac de croquettes pour aider la SPA.
Du 22 mai au 22 Juin 2012 sur RDV uniquement. Une séance photo offerte+ un agrandissement contre un sac de croquettes de 10 kg.
Séance Photo avec Noëlla Barras Portraitiste de France à Epinal. 03 29 82 54 21

/// 100% Vosges de mai 2012

Le portrait du dimanche

Noëlla Barras, Portraitiste de France

Originaire de Remiremont, Noëlla Barras a découvert sa vocation, la photographie, à Saint-Dié et plus précisément au lycée Notre-Dame de la Providence. À l’âge où l’on doit faire des choix importants d’orientation, la jeune fille qu’elle était hésitait… Après quelques mois en secrétariat, elle s’est aperçu que ce n’était pas la bonne voie et s’est mise en quête d’un nouveau cursus qu’elle espérait plus proche du monde artistique. Alors quand l’une de ses amies lui a parlé de la section photo de La Providence à Saint-Dié, Noëlla s’est décidée à profiter de la journée portes-ouvertes de l’établissement déodatien pour en savoir plus.

Expo CORA Remiremont

Convaincue et motivée, elle a fait toutes les démarches nécessaires et finalement intégré l’école, elle confie : « J’ai de très bons souvenirs de mes années à La Pro, j’ai même gardé contact avec l’un de mes professeurs, Patrick Antonot, qui m’a d’ailleurs proposé à différentes reprises d’être jurée pour le bac… » Un choix logique puisque depuis sa sortie de La Pro, Noëlla a réalisé un bien joli parcours. Embauchée chez Vilair Sherr à Epinal, elle a gravi les échelons peu à peu pour devenir aujourd’hui, à 33 ans, la photographe attitrée de la boutique. Il y a quelques années, elle a également été sacrée « Portraitiste de France », une spécialité attribuée suite à une formation, par le Groupement national des photographes professionnels : « J’ai toujours aimé le portrait, explique-t-elle,saisir un regard, une émotion… » Ainsi, au fil des jours, derrière son objectif, Noëlla immortalise les mariages, les naissances, l’évolution des grossesses… Et depuis peu, pour une raison bien particulière, elle se lance dans la photographie d’animaux.La photo au service des animaux
Amoureuse depuis toujours de nos petits compagnons à quatre pattes, Noëlla a en effet choisi de servir leur cause à travers une très belle opération en faveur de la SPA : « Du 22 mai au 22 juin, je propose en accord avec le magasin dans lequel je travaille, une séance photo et un agrandissement gratuit contre un sac de 10 kg de croquettes pour chiens ou chats, quelle que soit la marque. Les participants peuvent choisir de faire une photo de leur animal seul, avec eux ou avec leurs enfants, c’est comme ils veulent… »Chiens, chats, cochons d’Inde… tous sont les bienvenus. Les croquettes récoltées par Noëlla seront ensuite données aux SPA du département, d’abord à celle de Brouvelieures avec qui Noëlla est en contact, puis aux autres en fonction de la quantité obtenue au final. Une bien belle opération menée par cette photographe au cœur aussi grand que son talent.
Renseignements et inscriptions sur l’opération au : 03 29 82 54 21.

Photographe, Portraitiste de France, Noëlla Barras organise une très belle opération du 22 mai au 22 juin prochains au bénéfice des animaux qu’elle aime tant.
/// Vosges matin du 20 mai 2012

Insolite

Une photo contre des croquettes

Noëlla Barras a deux passions : la photographie et les animaux. « Je cherchais depuis longtemps à faire une action en faveur de la SPA mais je voulais trouver une idée originale, autre chose qu’un don classique », explique la jeune femme, photographe professionnelle chez Vilair-Scherr à Epinal.

Photo studio

Et cette idée, c’est un ami du Nord qui l’a lui même mise en pratique : offrir une séance photo et un tirage sur papier glacé de soi ou de ses enfants avec son animal de compagnie contre… un sac de dix kilos de croquettes. « Grâce à cette action il a ramassé 2 tonnes de croquettes ! J’ai décidé de lancer la même opération dans les Vosges autour du 21 mai ».
Noëlla Barras espère toucher un maximum de monde pour sa récolte de croquettes, qu’elle distribuera ensuite à la SPA de Brouvelieures ou de Vittel, voire des deux si le succès est au rendez-vous.

Noëlla Barras voulait depuis longtemps faire une action en faveur de la SPA en conciliant photographie et animaux.
/// Vosges Matin du 18 avril 2012Journalistes : Marion JACOB

La culture à l'hopital

Expo photos à Jean Monnet, un exemple de rendez vous culturel à l'hôpital

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

ITW :LAURENT Sophie - Chargée de communication
ITW : BARRAS Noëlla - Photographe
/// Images plus Vosges Télévision difusé le 17 septembre 2009

L'œil maternel de Noëlla Barras

"Quoi de plus beau qu'une maman et son enfant ?" C'est ce que doivent se dire les visiteurs du hall d'entrée de l'hôpital Jean Monnet qui, jusqu'au 18 septembre, pourront admirer l'exposition photo de Noëlla Barras. Cette photographe...

“Quoi de plus beau qu’une maman et son enfant ?” C’est ce que doivent se dire les visiteurs du hall d’entrée de l’hôpital Jean Monnet qui, jusqu’au 18 septembre, pourront admirer l’exposition photo de Noëlla Barras. Cette photographe, née à Boulogne-sur-Mer, travaille dans ce milieu en tant que professionnelle depuis plus de 10 ans. Habituée des maternités dans le cadre de son travail, Noëlla Barras se heurtait bien souvent à certaines appréhensions de la part des jeunes mères. “Elles ne voulaient pas toutes se faire photographier après leur accouchement. Elles ne se considéraient pas très belles à ce moment-là, explique la photographe. J’ai donc photographié un modèle enceinte du côté de Nancy afin de prouver qu’une femme dans l’attente d’un enfant, c’est magnifique.” Une vitrine sera mise sur pied grâce à ces clichés.

Photo studio

Cela déclenchera un déclic auprès des futures mamans. Il faut dire que les photos réalisées font passer des sentiments uniques. Quoi de plus logique lorsque l’on apprend que Noëlla Barras a été primée par à deux reprises en tant que portraitiste de France. Résultat : la vingtaine d’oeuvres exposée dans l’établissement hospitalier fait visiblement l’unanimité. Certaines photos mettent également en scène le père et son enfant. “En quelques années, les mentalités ont bien évolué et je peux faire maintenant ce style de photos sans aucune gène de la part des parents”, avoue la photographe. Bref, l’exposition fait l’unanimité. Après tout, une scène d’allaitement avec la tête d’un petit bout de chou contre le sein de sa maman, il n’y a rien de plus concret pour marquer l’osmose entre ces deux êtres.
/// Exposition “Regard sur la maternité” jusqu’au 18 septembre dans le hall d’accueil de l’hôpital Jean-Monnet ; du 21 au 25 septembre à la maternité Jean-Monnet ; début octobre à l’hôpital de Golbey ; du 13 au 18 octobre au centre culturel d’Epinal. Site Internet : http://www.noellaphoto.fr.

L’exposition “Regard sur la maternité”, de Noëlla Barras, semble faire l’unanimité auprès des visiterus.
/// La liberté de l'Est du 16 septembre 2009 S.D.G

Une double Pose

Ella a encore frappé. Quatre ans après son titre de meilleur portraitiste de France, Noëlla Barras d'Epinal a de nouveau fait flasher le jury en décrochant une seconde distinction. La femme carbure à l'émotion. Elle le reconnaît : " Ce qui me plaît dans ce travail... Voir des sourire ou des mariés, les larmes aux yeux, qui me disent qu'ils sont très contents de mes clichés."
Avec un carnet de commandes rempli, elle est servie. Elle confie : " En ce moment, on fait beaucoup de photos de mode. C'est l'effet télé-réalité". Même, pour quelques instants, tout le monde a envie d'être une star.

/// Est Magasine du 9 août 2009

Meilleure portraitiste de France
Le jury a encore flashé
sur Noëlla Barras

Quatre ans après son premier titre de meilleure portraitiste de France, la photographe spinalienne Noëlla Barras a encore laissé ses pairs sous le charme.

Rassurée, Noëlla Barras l'est. Non pas qu'elle ait eu peur de perdre le fil. Mais sait-on jamais. Le travail de la Spinalienne bien connue de la place a en effet à nouveau été reconnu par ses pairs du groupement national des photographes professionnels. Lesquels lui ont cette année encore décerné le titre de meilleure portraitiste de France, comme à une centaine d'autres de ses confrères de toute la France.
" C'est un prix qui est reconduit tous les quatre ans , explique Noëlla qui, lors du dépôt de sa candidature, ne préférait pas tirer des plans sur la comète. Si j'ai voulu me réengager, c'est aussi pour me remettre en question." Histoire de pas se reposer sur ses lauriers. Alors elle a soigneusement choisi six portraits et six photos de mariage, comme le veut le règlement. Des clichés.....

/// Vosges Matin du 17 mai 2009

Des visages immortalisés

Noëlla Barras expose ses œuvres à la MJC Savouret jusqu'au 12 décembre.

Faire ressortir le côté naturel des gens L'artiste ambitionne de devenir un jour photographe de mode. Originaire de Boulogne-sur-Mer, Noëlla Barras est venue très jeune dans les Vosges. Elle rêvait de devenir danseuse, dessinatrice, mais elle est venue à la photo. Elle a passé un CAP photo, puis s'est lancée dans la profession en 2001. Elle a décroché le titre de portraitiste de France en 2004 grâce à un concours auprès de photographes professionnels. Elle fait des stages régulièrement pour se maintenir au courant, mais également pour voir le travail des autres, et ainsi en tirer des enseignements. Jusqu'au 12 décembre, elle expose à la MJC Savouret et invite le public à découvrir quelques-unes de ses œuvres : mode, portraits, mariages... qui correspondent à ses goûts à elle. Elle veut faire connaître le métier de portraitiste. Pour elle, « la seule chose qui reste du mariage est la photo du couple ou le reportage, qui immortalise la cérémonie ». Si elle réalise avec beaucoup de bonheur des portraits de bébés, d'enfants, d'adolescents, et de plus en plus d'adulte

/// L'Est républicain du 02 décembre 2008

Exposition à la MJC Savouret

Noëlla Barras, 30 ans, expose à la MJC Savouret. Noëlla Barras aurait pu devenir danseuse, dessinatrice... D'une façon générale, les arts l'ont toujours attirée. Toutefois, c'est par la photographie qu'elle a choisi de faire partager sa sensibilité. "Au moment de commencer mon CAP, la question s'est posée. Je n'avais pas la taille pour la danse, alors j'ai opté pour la photo", dit-elle avec humour. Un choix judicieux, puisque ses pairs plus âgés, "les sages" de la profession, l'ont sacrée voilà quatre ans Portraitiste de France. Une distinction qui en dit long sur sa maîtrise technique. Jusqu'au 12 décembre prochain, elle expose une partie de son travail à la MJC Savouret. Essentiellement des portraits, son domaine de prédilection, même si elle touche un peu à tout, métier oblige. "Il y a les mariages, bien sûr. Beaucoup viennent aussi pour réaliser des books, professionnels ou non." Depuis quelques temps, les photos de femmes enceintes sont à la mod....

/// La Liberté de l'Est du 2 décembre 2008

Noëlla Barras,
une photographe de talent

Le vernissage de cette exposition pleine de fraîcheur, de glamour et d'élégance s'est déroulé hier soir à la galerie du Bailli.

Expo CORA Remiremont

Il est rare de voir une exposition réconfortante : est ce dû à la jeunesse de l'artiste ou seulement à son talent ? Noëlla Barras aime les gen,s jeunes enfants, jeunes mariés, les mannequins de mode. Tous ses portraits respirent le naturel et reflètent les sentiments souvent très tendres de ses sujets. Techniquement, elle se sert de la lumière naturelle et ne désire que refléter l'âme de ses modèles. Innocence, joie, espièglerie dans la présentation des vêtements, tout semble si réel
Cette diplômée portraitiste jugée selon des critères de cadrage, lumière, esthétisme repassera ce diplôme en 2009, car il n'est valable que quatre ans. Elle a également l'ambition d'optenir prochainement un diplôme européen.
Cette exposition n'est pas la première pour Noëlla qui a déjà exposé à Remiremont et sera dans quelque mois à la MJC Savouret. Travaillant chez un photographe réputé, elle devrait bientôt "exploser".

Noëlla dit ne souhaiter que refléter l'âmes de ces modéles.
/// L'Est Républicain du 20 septembre 2008

Regard

Zoom sur l'exposition de la portraitiste Noëlla Barras à la Galerie du Bailli

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

ITW : Noëlla Barras Portraitiste de France
/// Journalistes : Thierry Lassson et Nicolas Aubel
/// Images Plus Vosges télévision difusé le 05 septembre 2008

Noëlla, artiste portraitiste a votre service chez Vilair Scherr

Expo CORA Remiremont

Les amateurs d 'expos ont découvert ses "oeuvres" à la Maison du Bailli du 5 au 10 septembre. Les connaisseurs, quants à eux, font déjà appel à ces talentueux services depuis plus de 5 ans chez le spécialiste spinalien de la rue Paul Domer. Coup d 'oeil.
Les portraits d'enfants, les photos de mode et les albums mariage sont leur coeur de son activité qu'elle excerce chez Vilair Scherr à Epinal.
Photographe depuis 2003 (elle exerçait précédemment au sein du labo de l'établissement) elle n'a pas son pareil pour tirer le portrait des petites et grandes frimousses. Avec un talent tout particulier pour faire passer les émotions dans le regards ! Les Vosgiens ont d'ailleurs pu apprécier tout dernièrement, du 5 au 10 septembre, dans la galerie de la Maison du Bailli à Epinal. Ses oeuvres ont séduit un large public, plus habitué à venir admirer en ces lieux des expos de sculptures ou peintures que de photos, et incontestablement conquis par la nouveauté du concept.
Pour l'heure, les compétences de la portaitste sont acessibles chez Vilair Scherr, quelle que soit la nature des portraits souhaités mariage, portrait, naissance, photo de famille, réalisation de book, présentaion de collections vestimentaires...

/// La Liberté de l'Est du 21 septembre 2008

Exposition

Noella dit ne souhaiter que refléter l'âme de ses modèles. Il est rare de voir une exposition aussi réconfortante : est-ce dû à la jeunesse de l'artiste ou seulement à son talent ? Noella Barras aime les gens jeunes enfants, jeunes mariés, les mannequins de mode. Tous ses portraits respirent le naturel et reflètent les sentiments souvent très tendres de ses sujets . Techniquement, elle se sert de la lumière naturelle et ne désire que refléter l'âme de ses modèles. Innocence, joie, espièglerie dans la présentation des vêtements, tout semble si réel. Cette diplômée portraitiste jugée selon des critères de cadrage, lumière, esthétisme repassera ce diplôme en 2009, car il n'est valable que quatre ans. Elle a également l'ambition d'obtenir prochainement un diplôme européen. Cette exposition n'est pas la 1première pour Noella qui a déjà exposé à Remiremont et sera dans quelque mois à la MJC Savouret. Travaillant chez un photographe réputé, elle devrait bientôt "exploser". ....

/// La Liberté de l'Est du 6 septembre 2008

Exposition photo à la cafeteria CORA Remiremont

Noëlla Barras est photographe à Epinal chez Phox - Vilair Scherr. En 2005, elle obtient le titre de Portraitiste de France au concours GNPP. L'activité prise de vue se pratique essentiellement en lumière naturelle ou en studio. Pour les enfants en bas âge, c'est préférable en studio. A partir de 1 an, il y a plus de possibilités. Pour les plus grands, les poses sont plus faciles, la prise de vue peut même se faire en extérieur.

Expo CORA Remiremont

Pour l'expo, ma petite nièce Louise m'a servi de modèle ; elle aime prendre la pose, j'ai choisi une usine en démolition. Eh ! oui, incroyable comme endroit, pour faire des portraits d'une petite fille de 8 ans !!!
J'adore ce contraste !! Pour mon travail en mariage, je préfère faire la prise de vue la semaine avant le mariage. Je profite de l'essai coiffure et esthetique pour faire ma prise de vue. Pourquoi la semaine avant ? Pas de problème météo, d'invités qui attendent, pas besoin de surveiller sa montre...
J'ai plus de temps pour créer une intimité avec mes mariés, je ne suis pas une adepte des photos le jour J, des invités qui "stressent", les mariés "il va faire beau ? il va pleuvoir ?" En plus, souvent les prises de vues se font dans le parc de la ville ! les fleurs sont belles, mais bon !
Je préfére des endroits plus intimes et personneles. Je dis souvent à mes mariés "que reste t'il de votre mariage ?" Vos photos !
Le travail vite fait mal fait, désolé, mais ce n'est pas pour moi. En ce qui concerne la mode, c'est un travail que je fais avec le magasin Bliss à Nancy. Une amie qui a ouvert son magasin de sportwear. C'est du travail qui demande du temps, de la patience aussi bien pour moi que pour les modèles, mais c'est ce que je préfère la photo de "mode".
Sinon, au niveau technique, ne me posez pas la question "argentique ou numérique", je fonctionne à l'intinct, alors la technique, ce n'est pas pour moi, l'essentiel est de garder la lumière naturelle."
Rendez-vous à Cora et sur mon site www.noellaphoto.fr

/// La Liberté de l'Est du 20 avril 2008

LA FEMME DU JOUR
Portraitiste, y a pas photo

Noëlla Barras vient tout juste d'etre proclamée "Portraitiste de France" par le très Officiel Groupement National des Photographes Professionnels. Portrait.

Ses collègues du magasin Vilair Scherr, rue Paul - Doumer, sont presque aussi fiers que la lauréate. Tous sont en tous cas très heureux de la distinction que vient de décrocher Noëlla Barras. L'intéressée aussi, évidemment. A juste titre parce que dans les Vosges, et dans la France entière d'ailleurs, les "Portraitistes de France" (charte de qualité), ne courent pas les boutiques de photos.
Sans forfanterie aucune, et même avec beaucoup de modestie, Noëlla dira qu'elle est la deuxième dans le département à être sacrée par ses pairs. En l'occurrence, une commission appartenant au très sérieux Groupement National des Photographes de France. La performance de la jeune dame de 26 ans est d'autant plus méritoire qu'elle se présentait au concours pour la première fois.
« Je n'y croyais pas », précise-t-elle dans un grand sourire. « Au total, nous étions 144, et j'ai eu la chance d'être retenue ». A ce niveau, on ne peut plus parler de chance, mais plutôt de réel talent. Une faculté qu'elle a affinée depuis qu'elle a rejoint, il y a cinq ans, le commerce spinalien et son patron M. Conte. « C'est vrai que j'ai pu participer à plusieurs stages. En plus, au début, je ne faisais que du labo et au bout d'une année, je suis passée à la prise de vue, ce qui me plaît vraiment ».

Expo CORA Remiremont

L'amour de la nature, des couleurs, de la lumière ont certainement conditionné les aptitudes de Noëlla, laquelle s'était pourtant engagée sur une voie bien différente.
Pas de paysage
Effectivement, c'est dans le secrétariat qu'elle fit ses premières armes. Pas concluant ! « ça ne me plaisait pas du tout », confie-t-elle. « En revanche, la photo et la mode m'attiraient beaucoup plus ». Direction Saint-Dié et son école de photos pour la jeune Romarimontaine qui obtenait son CAP et, rapidement un job où elle peut complètement s'épanouir.
Par le biais de travaux en studio, mais surtout en extérieur. Spécialiste du portrait, vous l'aviez compris, Noëlla n'utilise pas d'appareil numérique, mais uniquement de l'argentique. Son Nikon F 90 au poing, elle multiplie les travaux. Sans flash. Les mariages, les photos d'enfants font partie de ses spécialités. A l'inverse, les paysages ne la branchent pas. Cela dit, pour le concours, elle a dû présenter douze clichés (portraits et mariages).
« On est jugé sur la technique, la lumière, la prise de vue, mais chaque photo doit avoir la moyenne » ajoute-t-elle.
On le sait maintenant, elle a rempli toutes les conditions pour décrocher le pompon. Une fierté légitime qui ne l'empêche pas de garder les pieds sur terre.
« Je suis très contente, et puis, c'est un plus pour le magasin. Mais, je sais également que ce diplôme est commercialement valable quatre ans. C'est aussi bien, ça permet de se remettre en question sans oublier qu'il y a un suivi de notre travail ».
Engagée sur une bonne voie, Noëlla fera tout pour y rester. Ses collègues l'encourageront à poursuivre dans ce sens. Et pas seulement parce que Noëlla leur offrira ce soir un pot pour fêter l'événement...

Si elle n'aime pas ëtre prise en photo, Noëlla adore, en revanche, tirer le portrait des autres. /// Photo : Philippe Briqueleur
/// L'Est Républicain de avril 2005Journaliste : Claude GIRARDET

Le jury flashe sur le travail de Noëlla Barras

C'est une belle consecration pour Noella Barras. Apres cinq annees de pratique professionnelle en tant que photographe, elle vient d'etre sacree "Portraitiste de France" par ses pairs.

Photo studio
Photo studio

Elle n'a pas dû en croire ses oreilles quand elle a appris la nouvelle par téléphone. Ni en croire ses yeux quand elle a reçu la confirmation écrite et donc officielle. Pourtant, depuis début avril, NoëllaBarras est bien détentrice du titre de "portraitiste de France", accordé par ses pairs du groupement national des photographes professionnels, le GNPP. "C'était vraiment la surprise, je ne pensais pas l'avoir", reconnaît la lauréate qui était jusqu'alors persuadée que le jury du concours allait privilégier l'expérience. Car il est vrai que Noëlla Barras est encore un peu "jeune" dans le métier. Mais la valeur n'attend pas le nombre d'années de pratique. La preuve en est.
Voilà cinq ans qu'elle est professionnelle. Son parcours a débuté chez Vilair Scherr en avril 2000 (décidément un mois qui lui porte chance !), profitant du départ d'une amie qui l'a recommandée à son actuel patron. "J'avais déjà postulé une première fois à la sortie de l'école photo de Saint-Dié" raconte -t-elle. J'ai bien fait d'insister", lance la jeune femme avant de ponctuer : "Qui ne tente rien n'a rien". Cette devise, elle a encore eu l'occasion de la vérifier en participant pour la première fois à ce concours du portraitiste de France et en décrochant le diplôme !
Du secrétariat à la photo
Chanceuse ? Non, on aura tendance à dire que Noëlla est tout simplement douée pour la photographie. Et qu'elle a rudement bien senti les choses en se réorientant vers des études spécialisées après un début d'apprentissage du secrétariat. Son employeur, Pascal Comte, ne saurait prétendre le contraire qui a vu cette jeune professionnelle prendre de l'assurance en quatre années de terrain (la première chez Vilair Scherr était davantage consacrée aux travaux de laboratoire). Et ce n'est que le commencement. Elle continuera encore à progresser avec le temps et plus d'expérience, déclarent son patron et un autre de ses collèges chargé des prises de vue, Emmanuel Fousse.
Quant à ce diplôme qui est désormais exposé dans le magasin de la rue Paul-Doumer, il y contribuera aussi. Car, aux yeux de sa propriétaire comme de tous les photographes de la profession, ce n'est pas un ramasse-poussière. Loin s'en faut. C'est un véritable privilège.
D'ailleurs, pour obtenir pareille distinction, il faut remplir des critères bien précis tant du point de vue technique qu'esthétique. Et comme si cela ne suffisait pas, le jury composé de six professionnels recherche aussi dans la production des 144 candidats en lice un style personnel.
Noëlla Barras, qui a pris le temps de sélectionner les douze clichés à présenter, avait toutes ces qualités selon les délibérants et ses collègues de travail, fiers d'elle. La lauréate désire pour le moment être à la hauteur de cette estime et de ce titre en vigueur pendant quatre ans. Et elle promet aussi de tout mettre en oeuvre pour mériter à nouveau le prix du portraitiste de France en 2009. Et avant cela, celui décerné au niveau européen. C'est tout le mal qu'on lui souhaite.

Louise s'est prëtée au jeu et a posé pour l'objectif de Noëlla en intérieur et sans flash. Une réussite.
Noëlla, tout juste auréolée du prix de portraitiste de France du GNPP, va sans doute tenter sa chance pour décrocher le titre européen.Photos : Patrick Gless
La jeune photographe aime prendre les couples dans leur nid douillet.Une nouveauté.
/// La Liberté de l'Est du 21 Avril 2005 Journaliste : Sophie Maupetit

revue de presse

Des elfées du plus bel effetVosges Matin 22 février 2013

Au profit de la SPA, Une aide qui tombe vraiment pile poil(s)Vosges Matin 03 aout 2012

C’est pas bête ! Animaux stars au service de leurs pairsVosges Matin 15 juin 2012

En bref : Opération "mon chien est une star" Vosges Télévision 20 juin 2012

Mon chien est une Star ! 100% Vosges mai 2012

Noëlla Barras, Portraitiste de France Vosges Matin 20 mai 2012

Insolite ; Une photo contre des croquettes Vosges Matin 18 avril 2012

La culture à l'hôpitalVosges Télévision 17 septembre 2009

Exposition ; L'œil maternel de Noëlla Barras Vosges Matin 16/09/2009

Une double Pose Est Magasine 09 aout 2009

Meilleure portraitiste de France ; Le jury a encore flashé Vosges Matin 17 mai 2009

Exposition à la MJC Savouret La Liberté de l'Est 2 décembre 2008

Des visages immortalisés L' Est républicain 02 décembre 2008

Noëlla Barras ; une photographe de talent L'Est Républicain 2 septembre 2008

RegardVosges Télévision 5 septembre 2008

La femme du jour ; Portraitiste, y a pas photo L'Est Républicain 21 avril 2005

Le jury flashe sur le travail de Noëlla BarrasLa Liberté de l'Est 21 Avril 2005